Cycle d'ingénieur

Diplôme d'Ingénieur Électromécanique

 

QUI DEVIENDREZ-VOUS?

L'ingénieur électromécanique se distingue par sa connaissance des domaines de l'électricité, de l'instrumentation et de la mécanique. Il est formé dans l'optique de pouvoir remplir des fonctions très diversifiées. La formation génie électromécanique IHE-ESPITA permet aux étudiants de développer une grande polyvalence, un atout majeur pour la plupart des entreprises. La formation a pour objectif de former des diplômés capables de concevoir et de réaliser tous types de produits mécatroniques comprenant des pièces mécaniques en mouvement, animées à l’aide d’actionneurs, instrumentées par des capteurs et contrôlées par des automates, des microprocesseurs, etc. À IHE-ESPITA, avec les stages et les projets intégrateurs, les étudiants se créent un réseau et des compétences solides pour servir la société et veiller au maintien d’une pratique utile et exemplaire. Tous ces aspects permettent de former une relève complète en ingénierie. La formation génie électromécanique se déroulera sur 3 années réparties comme suit : 5 semestres d’enseignements, un sixième semestre consacré au projet de fin d’études (PFE) et quatre stages industriels d’un mois parmi lesquels 2 seront obligatoires. Deux stages se dérouleront à la première année  et deux stages se dérouleront à la deuxième année.

 

QUELS SECTEURS D’ACTIVITE ?

La formation génie électromécanique IHE-ESPITA permet aux ingénieurs électromécanicien d’exercer leur métier dans tous les secteurs d’activités industrielles telles que l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, la mécanique, la construction électrique et l’électronique, plasturgie, matériaux, la construction de machines-outils, l’automatique,  le ferroviaire, le spatial, le nautisme, les énergies renouvelables, les biens de consommation, etc.

 

QUELLES FONCTIONS ?

Les fonctions contribuant à l’émergence des produits nouveaux et à l’amélioration des produits existants :

  • Roboticien
  • Automaticien
  • Ingénieur de conception
  • Ingénieur études et développement
  • Ingénieur validation
  • Chef de projet
  • Responsable mécanique dans les Industries de l’automobile, de l’aéronautique
  • Ingénieur de développement des produits à haute valeur ajoutée
  • Responsable parc machines
  • Ingénieur systèmes mécaniques

 

COMPÉTENCES ACQUISES ?

  • Maîtriser les principaux paramètres caractéristiques d’un système mécatronique : échanges d’énergie, interactions électromagnétiques, contrôle-commande (capteurs, actionneurs, calculateur embarqué, lois de commande…).
  • Savoir analyser, modéliser et optimiser un système mécatronique complexe, dans une logique de miniaturisation croissante.
  • Être capable d’intégrer différentes technologies au sein d’un même système mécatronique, en vue de l’amélioration de ses performances.
  • Être capable d’analyser un besoin et le traduire en cahier des charges optimum permettant de répondre au juste nécessaire.
  • Être capable de sélectionner les matériaux adaptés à la fonction produit.
  • Être capable d’intégrer au plus tôt les contraintes économiques et environnementales.
  • Être capable de réaliser l’industrialisation des produits, d’imaginer, de concevoir et d’optimiser l’outil de production.

 

Plans d’Etudes 

La formation d’Ingénieur Génie Electromécanique d’ESPITA permet d’acquérir de diverses compétences scientifiques et techniques qualifiées : mécatronique, automatique, robotique, mécanique numérique, matériaux, qualité de production, gestion de projets et management, etc. Une culture d’entreprise généralement acquise à travers un contact assidu et fructueux (projets et stages) avec le monde professionnel. Des intervenants de groupes industriels nationaux et internationaux viennent enrichir la formation de nos ingénieurs Génie Electromécanique.

 

Diplôme d'Ingénieur en  Génie Mécanique

 

QUI DEVIENDREZ-VOUS?

Partout où il y a des machines, des instruments, des mouvements ou échanges de forces et d’énergies, il y a des ingénieurs en mécanique pour les concevoir, les installer, les utiliser et les perfectionner. En tant qu'ingénieur-mécanique vous interviendrez dans plusieurs sphères de la société et domaine industriels. La formation Génie mécanique IHE-ESPITA fait aussi une importante place au travail d'équipe, aux relations interpersonnelles et à la place de l'ingénieur au sein de la société. À IHE-ESPITA, avec les stages et les projets intégrateurs, les étudiants se créent un réseau et des compétences solides pour servir la société et veiller au maintien d’une pratique utile et exemplaire. Tous ces aspects permettent de former une relève complète en ingénierie. La formation génie mécanique se déroulera sur 3 années réparties comme suit : 5 semestres d’enseignements, un sixième semestre consacré au projet de fin d’études (PFE) et quatre stages industriels d’un mois parmi lesquels 2 seront obligatoires. Deux stages se dérouleront à la première année et deux stages se dérouleront à la deuxième année. 

 

QUELS SECTEURS D’ACTIVITE ?

L’ingénieur Génie Mécanique exerce en général son métier dans des secteurs variés :

  • Secteur industriel : Automobile, Aéronautique, Agroalimentaire, énergies etc.
  • Secteur des services : Calcul & simulation numériques, bureaux d’études, Conseils et assistance industrielles, production, etc.
  • Centres de recherche et développement

 

QUELLES FONCTIONS ?

Les fonctions contribuant à l’émergence des produits nouveaux et à l’amélioration des produits existants :

  • Ingénieur méthodes
  • Ingénieur de fabrication mécanique
  • Chef de projet technique
  • Responsable maintenance
  • Responsable parc machines
  • Ingénieur systèmes mécaniques
  • Responsable mécanique dans les industries de l’automobile, de l’aéronautique
  • Ingénieur de production
  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur maintenance
  • Ingénieur technico-commercial

 

COMPÉTENCES ACQUISES ?

  • Être capable d’analyser un besoin et le traduire en cahier des charges optimum permettant de répondre au juste nécessaire.
  • Être capable de schématiser, de décrire un mécanisme, de le dimensionner, le modéliser, l’optimiser et de constituer le dossier de conception du système final retenu.
  • Être capable de sélectionner les matériaux adaptés à la fonction produit.
  • Être capable d’intégrer au plus tôt les contraintes économiques et environnementales.
  • Être capable de réaliser l’industrialisation des produits, d’imaginer, de concevoir et d’optimiser l’outil de production.

 

Plans d’Etudes 

La formation d’Ingénieur Génie Mécanique d’ESPITA permet d’acquérir de diverses compétences scientifiques et techniques qualifiées de transversales : conception mécanique, modélisation mathématique et programmation informatique et mécanique numérique (Computational Mechanics), procédés de mise en forme et choix des matériaux, qualité et gestion de production, gestion de projets et management, Lean manufacturing, etc. une formation aux langues et aux techniques de communication, doublée de capacité de recherche, de synthèse de l’information lui permettant de socialiser les solutions techniques préconisées. Des intervenants de groupes industriels nationaux et internationaux viennent enrichir la formation de nos ingénieurs Génie Mécanique.

 

 

  Diplôme d'Ingénieur en Génie Electrique

Compétences de l’ingénieur Génie Electrique

C’est un ingénieur pluridisciplinaire doté d’un faisceau de compétences multiples dans le domaine du génie électrique. Les compétences acquises au terme de cette formation permettent à l’ingénieur de travailler en équipe, d’intervenir sur des domaines de haute technologie notamment les énergies renouvelables,les télécommunications, la robotique et les systèmes informatiques embarqués, d’appréhender et de résoudre des problèmes complexes et de manager une équipe de spécialistes sur des projets interdisciplinaires afin de concevoir ces nouvelles technologies.

Dominantes de la formation

Electronique, Électrotechnique et Automatique : Modélisation des Systèmes Physiques, Automatique, Robotique, Electronique, Traitement du Signal, Electronique de puissance, Compatibilité électromagnétique, Électrotechnique.

Informatique Industrielle et Systèmes Numériques, Systèmes Programmables, Conception Assistée par Ordinateur, Electronique des Systèmes Numériques, Informatique temps réel, Transfert et Stockage de Données.

Perspectives de carrière

  • Ingénieur en circuits intégrés à très grande échelle et microprocesseurs
  • Ingénieure de réseaux
  • Ingénieur en instrumentation et contrôle
  • Ingénieur de systèmes de contrôle et sécurité
  • Ingénieur en télécommunications
  • Ingénieure en énergies renouvelables

Quels débouchés offre la formation ?

L'ingénieur en génie électrique peut travailler dans de grandes entreprises publiques. Il travaille le plus souvent dans les secteurs d'activité de la conception de convertisseurs ou composants électroniques, conception de machines électriques, pour les réseaux électriques locaux ou embarqués (avion, train, bateau), mais aussi dans les secteurs de la sidérurgie, du BTP, de l'industrie pétrolière, le chauffage électrique à induction (micro-onde, plaques de cuisson), des équipementiers, etc.

Projets et stages industriels

Réalisation d’un projet industriel en équipe :

  • du cahier des charges à la réalisation de prototype
  • transformation des connaissances et compétence 6 mois de stages en entreprise / laboratoire de recherche.

 

Diplôme d'Ingénieur en Génie Biomédical

Depuis 2013, Le diplôme national d’ingénieur biomédical est agrée par le ministère de l’enseignement supérieur et d’ailleurs ESPITA est le seul établissement offrant ce diplôme d’ingénieur Biomédical à l’échelle publique et privée en Tunisie.

 

Qu’est ce que l’ingénieur biomédical ? 

L'ingénieur biomédical conçoit, améliore, innove et assure le bon fonctionnement des appareils et dispositifs médicaux de nature et de taille très diverses, du scalpel au pacemaker, en passant par le scanner, l'IRM, les appareils de réanimation (pousse-seringues), les prothèses dentaires et orthopédiques.... 

Il travaille en collaboration étroite avec le médecin, le personnel de santé, les techniciens de maintenance en vue d'améliorer la qualité et la sécurité des soins apportés aux malades.

 

Qui peut suivre cette spécialité ? 

Cette formation est offerte aux bacheliers scientifiques et techniques. 

Elle est également destinée aux titulaires d’une licence, maitrise, master dans le domaine de  la santé, physique, chimie, biologie, paramédical … 

 

En quoi consiste le cursus Ingénieur génie biomédical ?

  • Pour les bacheliers : 2 ans d’études préparatoires suivies de 3 ans de spécialisation (GBM). Donc au total 5 ans à partir du bac.
  • Pour les titulaires d’une licence ou équivalent, ils entrent directement 1ère année cycle ingénieur (3ans). 
  • Pour les titulaires d’un master ou équivalent, ils seront admis en 2èmle année cycle ingénieur. 

 

Les modules enseignés 

  • Pour le cycle prépa : modules scientifiques et techniques de base : physiques ; maths, techniques …
  • Pour cycle ingénieur : modules ingénierie ; traitement de signal, biomécanique, laser et applications, biomatériaux, électronique, biophysique … puis Sciences médicales : nanotechnologies, physiologie, neurophysiologie, télémédecine, immunologie, anatomie, recherche médicale, instrumentation, imagerie médicale  … 

 

Plus tard, y-a-t-il la possibilité de continuer par des mastères et des doctorats ?

Oui, depuis la réforme de 2013 en matière d’enseignement supérieur, le DNI est l’équivalent d’un bac+5= Master de recherche, donc il mène directement à la possibilité d’entamer une thèse de doctorat en Tunisie ou à l’étranger. 

 

Débouchés et métiers d’avenir 

Au sein d’établissements de santé publics ou privés (hôpitaux, cliniques, centres d’imagerie médicale, laboratoires, industrie pharmaceutique et cosmétique), l’ingénieur biomédical peut être :

  • Ingénieur d’application (installation, maintenance de systèmes médicaux...)
  • Ingénieur responsable recherche et développement 
  • Ingénieur marketing, chef de produit
  • Ingénieur systèmes – réseaux
  • Ingénieur hospitalier, radio-physicien
  • Ingénieur investigations cliniques
  • Chef d'entreprise innovante dans le domaine biomédical.  

 Diplôme d'Ingénieur en Génie Télécom

 

La filière Génie Télécom a été créée en réponse au formidable essor du domaine des télécommunications, mais également en réponse aux profondes évolutions actuellement en cours dans les métiers des télécommunications. Elle place résolument le «service» au cœur de la formation. La dimension «usage» permet à l’ingénieur de cette filière de dépasser très largement le cadre technique de son futur métier.

La formation dispensée va des réseaux industriels aux réseaux entreprises et aux architectures de réseaux mobiles, en passant par l’informatique distribuée, la sécurité dans les systèmes d’information ou encore par les systèmes de communication pour la transmission de tout type de données (images, vidéo, voix, données).

De par sa richesse et sa diversité, notre formation vise à former des ingénieurs généralistes dans le domaine des télécommunications. Ces ingénieurs ont les capacités pour exercer leurs métiers et évoluer en entreprise dans les contextes et les situations les plus variés avec comme champ d’action celui d’un ingénieur télécoms et réseaux : concepteur systèmes et réseau, études et conseils techniques, supervision, systèmes d’information, assistance à maîtrise d’ouvrage, recherche et développement. Ils interviennent dans le secteur des télécoms, au sein des grands acteurs du domaine (opérateurs, fournisseurs de services et constructeurs), des sociétés de services ou de conseils spécialisés, des grandes entreprises utilisatrices des télécoms.

 

FORMATION

La 1ère Année

En première année de Génie Informatique, on cherche à ce que les étudiants comprennent le fonctionnement et l’utilisation des technologies et des supports pour les télécommunications et l’informatique.

L'année se termine par un stage en entreprise d'une durée de 1 à 2 mois.

La 2ème Année

La deuxième année vise à ce que l'étudiant soit capable de concevoir des architectures de réseau ou de systèmes de communication, des applications et des services

Durant le second semestre, les étudiants sont amenés à réaliser des projets de fin d'année (PFA). Pour ce, on place les étudiants dans des conditions semi professionnelles : la structuration en équipe avec jeu de rôles (chef de projet, responsable qualité, responsable outils) constitue une sensibilisation à la conduite de projets et à l’animation de groupe.

L'année se termine par un stage en entreprise d'une durée de 1 à 2 mois.

La 3ème Année

La dernière année de formation vise à rendre l'étudiant capable d'intégrer les télécoms dans la stratégie de l’entreprise et de situer les enjeux techniques, économiques et organisationnels avec des cours de haut niveau, un approfondissement technique sous forme de cours, d’options et de projets de fin d’études et une implication forte des partenaires industriels.

Au terme du tronc commun, l’étudiant peut s’orienter vers une spécialisation d’ingénierie. Les spécialisations sont toutes orientées vers les domaines de compétences les plus demandés dans l’industrie et les services.

  • Réseaux et Télécommunication : La convergence des réseaux de transmission voix, données, images, et leur nécessaire intégration informatique conduit à de nouveaux types de services et applications et engendre une évolution importante de l’architecture des systèmes de transfert et de traitement de l’information qui nécessitent un nouveau profil d’ingénieur.

 

  • Électronique des Télécoms : Le domaine des communications filaires ou radio-mobiles est en rapide évolution. Ainsi, les besoins de ces secteurs en compétences électroniques (hardware) sont de plus en plus pressants pour répondre à l’évolution du matériel. Cette spécialité prépare les ingénieurs à maitriser les différents aspects des télécoms depuis logiciel jusqu’au matériel en passant par les moyens et supports de communication.

DÉBOUCHÉS

Le besoin d’ingénieurs en Télécommunications est important et se développe plus particulièrement dans les entreprises fortement utilisatrices de moyens Télécoms ainsi que chez les fournisseurs de services.

Le département Télécommunications cible notamment les secteurs suivants :

  • Sociétés de services : les grandes SSII se sont orientées ces dernières années vers la notion de SSIT (Sociétés de Services et d’Ingénierie en Informatique et Télécommunications). Les sociétés visées sont les intégrateurs, les cabinets de consulting ou les «start-up» dans le domaine des NTIC,
  • Entreprises : il s’agit des entreprises pour lesquelles les télécommunications ne sont plus «une facture à payer», mais un outil vital au quotidien et un moyen de développer leur activité. Les entreprises visées sont les Grandes Entreprises, les entreprises ou groupes internationaux, les PME ayant fondé leur activité opérationnelle sur les Télécoms,
  • Opérateurs : opérateurs traditionnels et généralistes que ce soit dans leurs activités situées en «front-office» ou dans les services d’exploitation du réseau. Les nouveaux entrants, opérateurs de service (parfois ne disposant pas d’un ré- seau en propre), sont également une cible privilégiée pour le département,
  • Constructeurs : comme pour les opérateurs, les grands constructeurs traditionnels constituent un débouché important aussi bien dans leur branche service que R&D.

 

Recherche

More From:

Contacts

Adresse: Campus Universitaire Boukhzar route de ceinture Bouhsina Sousse

Téléphone: (00216) 73 826 685

FAX: (00216) 73 826 686

Email: espita@espita.ens.tn

Facebook

IHE-ESPITA. All Rights Reserved. Designed By IHE-GROUPE

Search